Semaine alcool du 11 au 21 mai 2017

Cette semaine de dialogue a lieu tous les deux ans, partout en Suisse. Elle prend de multiples formes : stands d’information interactifs, projets artistiques, activités ludiques avec des lunettes déformantes pour reproduire la perception d’une personne en état d’ébriété, lectures, débats dans les écoles, les espaces publics et sur les réseaux sociaux, micro-trottoirs, forums, théâtres…

Vous trouverez sur ce site de nombreuses informations sur les effets directs et secondaires de l’alcool. L’ensemble du contenu proposé a été élaboré par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en collaboration avec des ONG et les cantons.

La prochaine semaine alcool se déroule du 11 au 21 mai 2017.

Vous trouverez ici toutes les manifestations organisées dans le cadre de la semaine alcool.

Testez vos connaissances sur l’alcool ! Vous avez sans doute déjà entendu dire que si l’on boit du blanc sur du rouge, rien ne bouge. Mais encore ? Y a-t-il plus de calories dans une bouteille de vin rouge ou dans une tablette de chocolat ? Un astronaute peut-il s’accorder quelques verres de champagne avant une mission importante ? Un verre de vin est-il recommandé en pleine nuit ? Et trop, c’est combien? Découvrez-le grâce à ce quiz !

Quand une personne de son entourage a un problème d’alcool, c’est souvent pénible à supporter. On ne sait pas toujours comment aborder et évoquer la situation.

Ce sont souvent les proches qui, les premiers, remarquent que quelque chose ne va plus. Si la personne concernée reconnaît elle aussi son problème, c’est là le premier pas vers un espoir de changement.

Que peuvent faire les proches ?

Rechercher le dialogue est le mieux que vous puissiez faire. Dites à la personne concernée ce qui vous cause du souci, demandez-lui comment elle perçoit la situation. Les centres de conseil en addiction peuvent aider à préparer un tel dialogue et soutiennent les proches parents, mais aussi les amis, employeurs et collègues de personnes qui boivent trop d’alcool. Il existe par ailleurs des groupes d’entraide qui s’adressent aux proches pour leur permettre de discuter de ces problèmes avec des gens qui vivent la même situation.

Voici quelques « tuyaux » utiles :

  • fixer des limites au lieu de contrôler,
  • parler de soi et non d’autrui,
  • déléguer des responsabilités au lieu de protéger,
  • solliciter un soutien au lieu de se cacher.

Et au travail ?

Chez PMSE SA, nous proposons plusieurs prestations pour soutenir les entreprises confrontées aux problématiques de consommation d’alcool sur le lieu de travail. Qu’il s’agisse d’audits sur site, d’ateliers de sensibilisation des collaborateurs ou de suivis personnalisés pour des situations complexes, ces prestations visent à soutenir les dirigeants, souvent démunis lorsque confrontés à  des situations parfois lourdes de conséquences si elles ne sont pas abordées avec professionnalisme.

Notre formation Pro-de-sens  sur la consommation d’alcool au travail donne une opportunité de parler et d’échanger sur un sujet souvent considéré comme tabou ou relevant de la sphère personnelle par beaucoup de collaborateurs d’entreprise.

Les risques  sont pourtant bien réels,  et la possibilité d’aborder le sujet  dans un cadre sécurisant, avec des intervenants qualifiés, formés et compétents a le grand avantage de lever les réticences et d’ouvrir sur de nouvelles perspectives d’action ou de prévention.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus  et oser aborder ce thème pour lequel des solutions concrètes et innovantes existent.

Références :

Mai 2017